Archive | novembre 2012

Mots ClésTags: , , ,

Faites de l’espace, sauvez de l’argent!

Publié le 27 novembre 2012 par editor

Vos bureaux du centre-ville débordent? Si votre entreprise manque d’espace, que vous songez à agrandir ou peut-être même à déménager, demandez-vous d’abord s’il n’y aurait pas lieu de faire du ménage. C’est fou les papiers qu’on peut accumuler et qui sont devenus complètement inutiles! Récupérer l’espace encombré en détruisant tous les documents périmés peut vous faire économiser une rondelette somme. Mais attention, pas question de jeter à la poubelle ou au recyclage tous ces papiers qui peuvent contenir des informations confidentielles. La solution ? La destruction sécurisée.

Simple, efficace et tellement pratique

Pour la destruction de vos documents, oubliez votre petite déchiqueteuse. Trop long, et pas assez sécuritaire. Saviez-vous que des fraudeurs poussent l’audace jusqu’à reconstituer les documents déchiquetés placés dans les bacs de recyclage? Tout cela dans le but de trouver la moindre information qui  pourrait leur permettre de voler une identité. Vous obtiendrez la paix d’esprit en optant pour la destruction sécurisée. La méthode est simple et efficace : une unité mobile se déplace à vos bureaux, récupère vos anciens papiers et les détruit sur place. Rien de compliqué. Les entreprises de renom vont même jusqu’à émettre un certificat de destruction qui vous garantit que le travail a été correctement effectué. Plusieurs entreprises font du déchiquetage de papiers à Montréal et en région, parmi elles, Docu-Dépôt. Non seulement Docu-Dépôt détruire les documents qui n’ont plus cours à vos bureaux, mais il est possible de lui confier cette tâche à la fréquence que vous désirez, pour le volume souhaité. Pratique, non?

Améliorer la gestion de vos documents

La destruction sécurisée de vos papiers et documents confidentiels est sans doute une étape nécessaire, voire cruciale, pour optimiser votre espace de stockage. Mais pour améliorer encore plus la gestion et éviter d’être submergé par des tonnes de dossiers, pensez donc à centraliser l’entreposage de vos documents. Les archives, les documents semi-actifs et même les dossiers actifs peuvent être entreposés ailleurs, question de libérer encore plus d’espace et, pourquoi pas, réduire ainsi le coût du loyer! Des conseillers experts sont en mesure de vous proposer des plans de gestion tout à fait efficaces et n’ayez crainte, grâce aux multiples options personnalisées, vous pouvez avoir accès à vos documents rapidement, au moment où vous le voulez.

Destruction, centralisation, gestion, voilà des mots avec lesquels chaque entreprise doit se familiariser pour assurer la protection de ses documents. Et pas seulement pour la paperasse, mais pour tous les médias informatiques et audio-visuels. C’est une question d’espace et de sécurité bien sûr, mais aussi d’intégrité.

 

Commentaire (0)

Mots ClésTags: , , ,

Gestion de la destruction sécuritaire des documents

Publié le 27 novembre 2012 par editor

Gestion de la destruction sécuritaire des documents : un must pour toute entreprise

Dans les services de police, les dossiers de vol d’identité s’accumulent. Ce phénomène touche particulièrement les grandes villes que les fraudeurs affectionnent étant donné l’anonymat qu’elles procurent. Montréal est une de ces villes. Les méthodes employées pour commettre les vols d’identité vont de la plus simple à la plus raffinée, de la fouille de poubelles aux techniques de piratage ou d’espionnage informatique. Pour les entreprises, l’enjeu est de taille : comment gérer la destruction des documents, des CDs et des disques durs qui contiennent des renseignements confidentiels ou sensibles?

C’est qu’il y en a des documents dans une entreprise! Chaque jour de nouveaux documents sont produits, alors que d’autres sont copiés, classés, recyclés et parfois détruits avec les moyens du bord. Sur les documents envoyés dans le bac à recyclage ou passés dans la petite déchiqueteuse du bureau se retrouvent bien souvent des informations qui exigent la plus stricte confidentialité. Même chose sur les CDs, DVDs et disques durs qui ne sont plus utiles. Malgré toutes les mesures de précaution, les documents recyclés peuvent aisément se retrouver entre les mains de gens mal intentionnés et il faut savoir que certains délinquants sont particulièrement habiles à reconstituer les papiers que l’on croyait déchiquetés. Quant au matériel de stockage informatique, est-il besoin de préciser que plusieurs criminels sont des experts de la récupération de données?

La solution

La moindre faille dans la gestion de la destruction des documents devient une jolie porte ouverte aux fraudeurs et un risque considérable pour la sécurité de l’entreprise. Néanmoins, il existe une solution. Cette solution se définit en deux mots : destruction sécurisée. Il existe des services de déchiquetage de documents à Montréal et dans la plupart des grandes villes, et ces services sont particulièrement performants. Qu’il s’agisse d’un grand ménage dans les dossiers de l’entreprise ou de la destruction séquentielle des documents devenus inutiles (y compris les CDs, DVDs et disques durs), des unités mobiles se déplacent et effectuent le déchiquetage complet, certificat de destruction à l’appui. Parmi les entreprises qui offrent ce service de destruction sécurisée de documents sur l’île de Montréal, mentionnons Docu-Dépôt, spécialiste de l’entreposage, la gestion et la destruction de documents depuis plus de 20 ans.

Certes, ce service a un coût. Mais il suffit de penser à ce qu’il en coûterait à l’entreprise si une mauvaise gestion de la destruction de ses documents menait au vol d’identité de ses clients, ses employés ou affectait sa sécurité. Il n’y a plus de chance à prendre. Faire affaire avec un spécialiste de la destruction sécurisée des documents n’est pas une fantaisie, c’est une nécessité, un must, pour toute entreprise.

Commentaire (0)

Mots ClésTags: , , , , ,

Chambre pour un bébé en toute sécurité

Publié le 08 novembre 2012 par editor

Tous les parents sont excités à l’idée d’aménager une jolie chambre douillette pour l’arrivée de bébé, surtout lorsque c’est un premier-né. Les décorations à thème sont populaires et les couleurs pastel sont à l’honneur. Mais cette chambre que l’on veut si douce et confortable doit avant tout être sécuritaire. Voici les règles à observer.

Berceau et lit

Installer bébé dans un berceau près du lit des parents est tout à fait rassurant. Les rebords du berceau doivent mesurer au moins 20 cm et la distance entre les barreaux ne doit pas dépasser 6 cm. Si le berceau est muni de roulettes, il faut pouvoir les verrouiller. Dès que l’enfant atteint l’âge de 6 mois ou s’il peut s’asseoir seul, le berceau n’est plus sécuritaire : il faut installer bébé dans un lit d’enfant.

Tous les lits d’enfant fabriqués avant 1986 ne sont pas réglementaires et il est illégal de les utiliser. Pour connaître la date de fabrication, il faut vérifier l’étiquette de conformité apposée sur le lit. La distance entre les barreaux du lit ne doit pas excéder 6 cm et le matelas doit avoir une épaisseur maximale de 15 cm. De plus, ce matelas doit être bien ajusté : en poussant le matelas dans un coin, l’espace entre le matelas et les côtés du lit ne doit pas être supérieur à 3 cm pour éviter que le bébé ne s’y coince la main, le pied ou un autre membre.

Le lit doit être placé loin de la fenêtre à cause du danger que représentent les rideaux et les stores : pensez un instant au bébé qui réussirait à agripper le cordon et l’enrouler autour de son cou.  Même chose pour les lampes, les fils ou les autres objets : tout doit être hors de la portée des petites mains de l’enfant.

Table à langer et mobilier

Après le lit, la table à langer est bien souvent l’élément principal de la chambre de bébé. Il existe plusieurs modèles, mais il faut s’assurer de choisir une table à langer avec un matelas incurvé vers le centre qui préviendra les chutes et munie d’une courroie qui retiendra l’enfant.

Tous les meubles lourds, les étagères et les bibliothèques doivent être fixés au mur pour éviter que bébé ne les fasse basculer en essayant de grimper. Les meubles aux coins arrondis doivent être privilégiés.

Jouets

Il peut être tentant de garnir le lit de jolies peluches, mais elles doivent être retirées du lit dès que l’on y installe le poupon à cause du risque de suffocation. Il faut faire de même avec l’oreiller et la douillette. Le mobile accroché au lit doit être hors de la portée des mains du bambin.

Tous les jouets qui sont à la disposition du bébé doivent correspondre à son groupe d’âge : avant de donner un jouet à l’enfant, il faut vérifier les instructions du fabricant. Hochets et anneaux de dentition doivent être gros pour éviter qu’ils ne se coincent dans la gorge et il préférable d’éviter tous les jouets munis d’une corde.

Camoufler les prises électriques à l’aide de cache-prises et l’installation d’un détecteur de fumée dans la chambre sont d’autres mesures de sécurité qu’il faut observer dès l’arrivée du bébé. Bien entendu, tout-petit grandira et il existe d’autres règles en ce qui a trait aux barrières de sécurité, aux parcs, aux exerciseurs, aux porte-bébés, etc.

Enfin, vérifiez bien que vous disposez d’une assurance pour la maison comme celle proposée par exemple par Banque Nationale Assurances.

 

Commentaire (0)