Archive | juillet 2012

Mots ClésTags: , , , ,

Ce week-end, découvrez la région Chaudière-Appalaches!

Publié le 20 juillet 2012 par editor

Pour les voyageurs de fin de semaine, pour les habitants de la capitale et des environs qui cherchent un oasis d’activités  à proximité, pour les Québécois de la province entière en quête d’une nouvelle région à découvrir, pour les natifs en panne d’inspiration ou encore pour les touristes de passage : Chaudière-Appalaches en surprendra plus d’un.

Située au sud du Fleuve Saint-Laurent, à l’opposé de la ville de Québec, la région Chaudière-Appalaches regorge de paysages époustouflants, d’hôtels accueillants, de villes et de villages séduisants ainsi que de sites de villégiatures uniques. Que vous soyez à la recherche d’idées vacances pour votre couple, votre famille, votre groupe d’amis ou pour votre propre personne, les forfaits ne manquent pas!

À moins d’une demi-heure de la cité québécoise, la ville de Lévis saura charmer les vacanciers de tous les âges. Les forfaits week-end y pullulent; ce grand centre de la région Chaudière-Appalaches vous offre des activités à foison, à l’instar des autres municipalités du territoire.

Fan de cyclotourisme, venez découvrir les onze circuits qui totalisent plus de 700 km. En passant par des paysages ressourçants, visitez à vélo parmi les plus beaux villages de la province.

Amoureux de la pêche, venez titillez le poisson en Beauce où des chalets confortables vous attendent.

En quête de détente, gâtez-vous le temps d’un week-end dans l’un des nombreux sites de villégiature de la région Chaudière-Appalaches. Évadez-vous et détendez-vous.

Fin gourmet, venez vous délecter dans les restaurants d’ici où cuisiniers et spécialistes s’affairent à mettre dans votre assiette des produits du terroir goûteux et singuliers. Vos papilles en redemanderont.

Laissez-vous bercer par la richesse de la région et profitez de sa ribambelle d’activités pour tous les gouts. Mettez de côté votre vie trépidante en découvrant la méconnue Chaudière-Appalaches. Vous y dénicherez peut-être votre nouveau havre.

 

Commentaire (0)

Mots ClésTags: , , ,

Êtes-vous un bon conducteur?

Publié le 10 juillet 2012 par editor

Tout le monde pense être un bon conducteur. Interrogez des hommes ou des femmes, et chacun vous assurera être prudent et vigilant lorsqu’il est derrière le volant. En fait, les problèmes sur la route semblent toujours provenir des autres… Savoir conduire est une chose, mais être un bon conducteur en est une autre. Cinq faits qui ne mentent pas.

1) Un bon conducteur respecte le Code de la sécurité routière

En tout temps, un bon conducteur s’applique à suivre scrupuleusement les règles du Code de la sécurité routière. Le port de la ceinture de sécurité, le respect des limites de vitesse et de la signalisation, la sobriété et la courtoisie sont au cœur des préoccupations d’un conducteur responsable. Calme et attentif, le bon conducteur anticipe facilement les mouvements de la circulation et adapte sa conduite en conséquence.

2) Un bon conducteur évite les distractions

Pas de café en conduisant pour un bon conducteur! Les deux mains sur le volant sont un signe caractéristique du conducteur qui se démarque. Il règle sa musique ou son poste de radio avant le départ, il ferme son cellulaire et prête toute son attention à la conduite automobile. Fatigué? Le bon conducteur ne prendra pas la route et il préfèrera faire une sieste pour être frais et dispo.

 

3) Un bon conducteur connaît son trajet

Bien avant de partir, le bon conducteur détermine quel chemin il empruntera. Et s’il doit parcourir un nouveau trajet, il conduira lentement, car il sait que lire les panneaux d’affichage est une source importante de distraction. S’il utilise un GPS, le bon conducteur ne s’y fiera pas aveuglément : il fera confiance aux panneaux de signalisation et se garera dans un endroit sécuritaire s’il doit apporter des modifications au système de navigation.

 

4) Un bon conducteur connaît sa voiture

Dès l’achat de sa voiture, le bon conducteur s’est fait un devoir de lire le manuel du propriétaire. Ainsi, il connaît parfaitement le calendrier d’entretien du véhicule et il s’efforce de maintenir ce dernier dans un état optimal. Il vérifie régulièrement la pression des pneus et effectue la vidange d’huile périodiquement.

 

5) Un bon conducteur = un bon dossier d’assurance

Un bon conducteur ne commet aucune fraude en vue de recevoir une indemnité d’assurance : pas de fausse déclaration, pas de gonflement excessif lors d’une réclamation, pas de sinistre intentionnel ou de faux sinistre. Vous pouvez d’ailleurs effectuer une soumission d’assurance auto en ligne sur le site de Banque Nationale Assurances.

 

Malgré l’augmentation du nombre de véhicules sur les routes, il semble que le comportement des usagers devient plus responsable et sécuritaire. C’est tant mieux, car s’il y a les écoles pour apprendre à conduire, on doit comprendre que pour être un bon conducteur il faut, d’abord et avant tout, savoir se conduire.

 

Commentaire (0)