Archive | novembre 2010

Mots ClésTags: , , , , , ,

Amour à vendre

Publié le 30 novembre 2010 par editor

J’ai vécu une grosse peine d’amour, mais avant que cette histoire se termine en peine d’amour, c’était sans doute la plus belle histoire d’amour. Joël et moi avions vécu une des histoires les plus intenses. Nous ne pouvions nous passer l’un de l’autre et finalement nous avons dû mettre un terme à notre relation parce que nous avions des ambitions différentes.

Suite à cette histoire, mon cœur s’était refermé et je croyais fermement qu’il me serait impossible de retomber en amour avec un autre homme. Je me suis enfermée chez moi pendant 3 mois, je n’avais envie de voir personne, je voulais être seule pour vivre ma peine avec l’espoir de l’évacuer le plus vitre possible. Finalement après trois mois, j’ai accepté de mettre le nez dehors et je suis allée retrouver mes copines qui étaient mortes d’inquiétudes. Tranquillement, je recommençais à vivre. C’est alors que je me suis permis de recommencer à faire des rencontres avec l’espoir de retrouver ce que j’avais ressenti avec Joël.

D’une semaine à l’autre, je faisais des rencontres, mais la plupart du temps, l’intérêt démontré était unidirectionnel et je me retrouvais incapable d’ouvrir mon cœur et ma tête à un autre homme. Je trouvais une liste de défaut à celui qui était assis devant moi, il est trop grand, trop petit pas assez de cheveux, il est trop gros il n’a pas une belle peau, il a une mauvaise dentition, il fait du bruit quand il mange, il a un bouton sur le nez….ect et la plupart du temps : il m’emmerdait.

J’ai passé deux ans à espérer qu’un jour je serais capable d’ouvrir mon cœur à quelqu’un d’autre et finalement j’ai décidé quelqu’un personne qui me semblerait prometteuse. Je pense que Dieu s’est moqué de moi ce jour-là.

J’étais assise au bar de mon restaurant préféré comme je faisais presque tout les vendredis soirs. Je détestais être seul les vendredis soirs alors j’allais au restaurant voisin de chez moi, ou je connaissant tous les employées et les clients. En entrant, je fis ma tournée de salutation et je pris un banc au bar comme je faisais toujours. Je me commandai un verre et je m’invitai à une discussion qui se déroulait entre deux hommes, dont un des deux, je connaissais très biens. Il s’appelle Jean et il est agent de publicité

La soirée se déroule et nous parlons de tout et de rien. L’homme que je ne connaissais pas, à un air un peu arrogant et je pouvais voir que Jean à l’air embêter pas ses discussions et peut être même qu’il était content de voir que l’attention de ce dernier s’était détournée vers moi.

Il se nomme Pierre, il avait 40 ans, il est belge, il avait une mauvaise dentition et il est propriétaire d’une grande entreprise. Il habitait l’Isle des Sœurs et il avait de grands projets. Je lui ai fait part de mes rêves de partir mon propre salon de thé et nous en avons discuté longuement.

La fin de la soirée approcha et je rentrai à la maison promettant à Pierre que je lui ferais parvenir mon plan d’affaires. C’est alors que les correspondances commencèrent et que quelques jours plus tard une invitation à souper m’est parvenue. L’invitation avait comme prétexte qu’il voulait discuter de mon plan d’affaires.

J’accepte l’invitation, et Pierre passe chez moi pour m’emmener souper. Nous discutons longuement et il m’a posé beaucoup de questions à mon sujet. Vers la fin de la soirée, il me dit franchement ce qu’il pense de moi. Il me dit qu’il me voit malheureuse et qu’il ressent que j’ai besoin de quelqu’un pour s’occuper de moi et qu’il est l’homme parfait pour la tache et qu’il saurait me rendre heureuse. Ne sachant pas quoi dire je ne donne aucune réponse. Qui est cet homme qui pense connaître tout sur mon bonheur? C’est vrai que je suis triste, je déteste mon travail, la saison des fêtes approche et encore une fois je serai seule pour Noël, je me sens seule et je déteste mon appartement.

Je ne lui donnai aucune réponse. Les semaines continuèrent à passer et il continua à m’inviter pour des activités. Il était entièrement dédié à moi et faisait tout ce qu’il fallait pour me donner envie de céder. Il s’était offert à venir me reconduire chez mes parents pour un week-end et il m’avait même offert de me donner un coup de pouce avec mon entreprise voulant en faire une multinationale. C’est alors que j’ai cédé. Je me suis dit que je ne retrouverai jamais ce que j’avais avec Joël, mais qu’au moins je serais confortable avec celui-ci. Je n’avais aucun intérêt pour lui, mais l’idée de recevoir de l’aide avec mon entreprise ma beaucoup alléchée. Pierre savait quoi dire pour que je réagisse exactement comme il le voulait.

Après une semaine, il m’avait offert la clé de son condo, il m’avait libéré un espace dans la garde-robe et il me demandait d’emménager avec lui. Tous les soirs, j’arrivais, à la maison le souper était fait, j’avais un verre de vin qui m’attendait et je me faisais dorloter. Je n’avais rien à faire et on ne me demandait rien en retour. J’avais une vie parfaite.

Une vie parfaite qui dura deux mois. Lorsque les vacances de Noël arrivèrent je retournai chez mes parents et Pierre fût invité. Nous avons passé deux semaines chez mes parents et nous nous sommes querellés pendant deux semaines. Chaque jour, il faisait quelque chose pour m’énerver.

À mon retour j’avais décidé que je n’avais plus envie de vivre avec quelqu’un que je n’aimais pas. C’était impensable que je puisse passer ma vie entière en compagnie de quelqu’un qui ferait tout pour moi et que je n’aurais jamais envie de lui rendre la pareille. Mais j’étais prise entre un style de vie confortable et une vie médiocre dans un appartement qui tombait en ruine. Le choix était difficile, mais je pense qu’en fin de compte j’ai fait le meilleur choix.

J’ai repris mes choses et je suis rentrée à la maison. En me réveillant le lendemain matin je n’avais ni mon petit-déjeuner qui était prêt pour moi et je n’ouvrais pas les yeux sur un condo luxueux, mais je sentais que j’avais le vent dans les voiles. J’avais envie de tomber en amour et je me sentais finalement prête à ouvrir mon cœur à quelqu’un. C’est ce dont j’avais besoin pour me forcer à passer par dessus Joël.

Commentaire (0)

Mots ClésTags: , , , , , ,

L’application de faux cils

Publié le 30 novembre 2010 par Elisabeth Gregoire

Nous n’avons pas tous la chance d’avoir de grands cils naturels qui nous donnent des yeux de biche. Par contre grâce aux faux cils il nous est possible d’accomplir à peu de chose près un regard dramatique que paraît naturel.

Il n’est pas facile de faire l’application des faux cils, c’est pourquoi nous avons décidé de vous donner un coup de pouce en vous expliquant les étapes à suivre. N’oubliez pas qu’il se peut que vous ayez besoin de pratiquer plus qu’une fois pour bien réussir. De plus, la sensation d’avoir des faux cils peut sembler pesante sur les paupières au début et une période d’adaptation est requise avant que nous soyons pleinement confortables avec la sensation des faux cils.

Il existe plusieurs types de faux cils parmi lesquels vous pourrez choisir. Vous pourrez choisir soit ceux en lisière, les individuels, ou bien les faux cils que nous appelons groupés : ils sont de petites lisières groupées.

Les plus faciles à installer sont les lisières. Il est donc recommandé de pratiquer avec ceux-ci avant d’utiliser les faux cils individuels.

Pour faire l’application des faux cils :

1-    Assurez-vous de bien nettoyer vos paupières avant de faire l’application des vos faux cils. Il n’est pas recommandé d’utiliser un     démaquillant pour les yeux à base d’huile. Celui-ci empêchera les faux cils d’adhérer à votre peau.

2-     La prochaine étape constitue d’ajuster la longueur de vos faux cils à la longueur de vos yeux. Pour se faire, placez les faux cils sur votre paupière et faites-les suivre la ligne de vos cils naturels. Les cils ne doivent pas avoir d’adhésif dessus. Mesurez la longueur dont vous avez besoin et coupez l’excès. Assurez-vous que la partie que vous coupez ira sur la partie interne de votre œil.

3-     Appliquez la colle adhésive sur la base des faux cils. Pour éviter d’appliquer trop de colle, vous pouvez mettre un peu de colle sur un papier et utiliser un cure-dent pour l’étendre sur la base des cils. Laissez la colle épaissir avant d’appliquer les cils sur votre œil. Le temps d’attente pour que la colle épaississe n’est pas très long, elle est généralement d’environ une minute. N’appliquez jamais la colle directement sur votre œil celle-ci risquerait de couler entre vos cils et vous pourriez risquer de vous coller les yeux fermer.

4-     En vous regardant dans le miroir, débutez l’application de vos faux cils. Commencez par le coin interne de votre œil. Appuyez les faux cils au dessus de vos cils naturels tout en étant le plus proche possible de la démarcation de ceux-ci. Je vous recommande d’utiliser la pointe d’un manche à pinceau de maquillage très fin pour vous aider à tenir la base du faux cil au dessus des vôtres. Continuez à faire l’application de votre lisière de cil en tenant un peu de pression sur la lisière tout en vous dirigeant vers l’extérieur de votre oeil.  

5-     Si vous ne travaillez pas avec des faux cils en lisière et que vous utilisez des faux cils individuels il est préférable de débuter l’application dans le coin externe de l’œil et se diriger dans le coin interne de l’œil.

6-     Lorsque vous avez terminé de faire l’application de votre cil, garder votre œil fermer pour une minute ou deux pour laisse la colle sécher.

7-     Lorsque vous avez complété les deux yeux et que vos cils sont bien adhérer à vos yeux, utilisez un recourbe cil pour recourber vos cils naturels et vos faux cils. Faites attention de ne pas faire décoller vos cils.

8-     L’application du mascara est facultative, mais si vous voulez créer un regard plus dramatique vous pouvez utiliser du mascara.

9-     Utilisez votre traceur liquide et tracez un trait au dessus de vos faux cils pour unifier le tout.

10- Lorsque vous voudrez enlever vos cils, utilisez un démaquillant huileux et à l’aide d’un cure-oreille appliquez-le sur la base des faux cils. Laissez le démaquillant pénétrer dans votre peau et ensuite enlever vos faux cils.

11- Nettoyez vos faux cils selon les directives du manufacturier et laissez-les bien sécher avant de les replacer dans leur boîte.

Rappelez-vous que vous devrez sans doute pratiquer quelques fois avant d’obtenir un résultat qui vous plaira. Bonne Pratique!

Commentaire (0)

Mots ClésTags: , , , , , , ,

Robes de Noël vintage

Publié le 30 novembre 2010 par editor

Noël approche et nous sommes tous à la recherche de la robe parfaite qui nous fera paraître comme un ange des fêtes.  Nul ne sait à quel sont les projections financières de l’industrie du vêtement pour la saison des fêtes, mais nous savons tous nous voulons être radieuses et magnifiques et pour cela, nous allons sans doute dépenser une bonne somme d’argent sur notre robe pour noël. Et si nous pouvions avoir une magnifique robe, de bonne qualité pour un prix modique tout en sachant que nous défions les projections de l’industrie du vêtement?

Voici quelques magnifiques robes que nous avons trouvées pour la saison des fêtes. Elles sont toutes vintage et proviennent de chez Rétro Novo, situé au 5155 Wellignton à Verdun.

1-

  • Robe vintage années 80 de satin Style smoking noir et blanc : 170.00$
  • Sac à main vintage en Cristaux Swarowski : 65$
  • Boa en mouton de Mongolie : 75.00$
  • Collier en cristaux : 85.00$

2-

  • Robe Vintage de satin rouge style espagnol : 165.00$
  • Collier vintage noir : 30.00$

3-

  • Robe manteau en Brocard ivoire et or : 240.00$
  • Collier agencé : 68.00$

4-

  • Robe de velours noir avec empiècement de mèche au devant et dos : 140.00$
  • Foulard de soie avec frange de vison de fourrures Forever : 85.00
  • Bracelet : 120.00$

5-

  • Robe vintage années 50 en taffetas et dentelle : 160.00$
  • Étole de lapin : 95.00$

Rien ne compare à un vêtement vintage, la qualité de la confection du vêtement, son excellent rapport qualité-prix et la tombé du vêtement est parfaite, tous ces critères sont essentielles pour nous assurer d’être magnifique en tout temps.

Commentaire (0)

Mots ClésTags: , , , , ,

L’aromathérapie et ses bienfaits

Publié le 29 novembre 2010 par editor

L’aromathérapie est une forme de thérapie qui vise à améliorer le bienêtre physique et psychologique d’une personne à travers l’utilisation huiles essentielles qui sont volatile. C’est en diffusant les huiles avec de la chaleur ou par vapeur que nous ressentirons les bienfaits de l’aromathérapie.

Malgré qu’elle n’ait pas été connue sous le nom d’aromathérapie avant le 20iemme siècle les principes de l’aromathérapie ont été connus et utilisé dans la médecine chinoise depuis des milliers d’années. Par contre, ce n’est que dans les derniers mille ans que nous faisons utilisation d’huiles essentielles pour l’aromathérapie.

Généralement, pour produire une huile essentielle, nous devons extraire l’essence des plantes à partir de leurs feuilles, leurs tiges, leurs fleure ou leurs écorces en utilisant un procédé de distillation soit par eau ou par vapeur. Les huiles essentielles sont de forte concentration et une seule goute est nécessaire pour en tirer bénéfices, une trop grande utilisation peut avoir des effets néfastes. N’oubliez pas, ce n’est pas parce que les huiles sont naturelles qu’elles ne représentent aucun danger pour notre santé.

Il est donc bien important de respecter les directives données par la thérapeute lorsque vient le temps d’utiliser les huiles essentielles pour en faire de l’aromathérapie.

L’utilisation d’huiles essentielles pour l’aromathérapie peut nous offrir plusieurs bienfaits, parmi ceux-ci nous pouvons compter la détente et excellent moyen de contrer le stress, le balancement de notre état d’âme et l’activation du système immunitaire ainsi que l’activation de la circulation sanguine. L’aromathérapie peut aussi favoriser la décongestion des voies respiratoires.

Elles peuvent aussi être appliquées sur la peau pour d’autres bénéfices. Appliqué sur la peau les huiles pénètrent rapidement dans le derme et se retrouvent rapidement dans la circulation sanguine aidant ainsi à guérir des plaies, ré énergisé le corps, améliorer le teint de la peau, réduire l’inflammation, aider à la décongestion pulmonaire et des sinus ainsi qu’aider au sommeil.

Certaines huiles, comme la lavande et la melaleuca ont même des propriétés antibactériennes qui peuvent être utilisées pour remplacer les produits ménagés.

Les huiles essentielles sont pures, lorsque vous en faites acquisition il faut s’assurer qu’elles ne sont pas mélangées à des huiles parfumées, car celle-ci peuvent annuler les effets de l’huile.

Les huiles parfumées ne sont pas la même chose que des huiles essentielles, même qu’elles n’ont aucun bienfait sur le corps. En général, les huiles parfumées sont mélangées à d’autres composantes qui ne sont pas naturelles. Appliqué sur la peau en grande quantité elles peut être irritantes pour la peau. Les huiles parfumées sont bien pour des parfums d’ambiances, mais pas pour l’aromathérapie.

Nous pouvons grandement bénéficier de l’utilisation de l’aromathérapie, mais il est important de suivre la posologie et les indications données par votre thérapeute vous garantissant ainsi une belle expérience qui vous fera sentir magnifique.

Commentaire (0)

Mots ClésTags: , , , , , , , ,

L’amour dans le 514:La manipulation bien emballée

Publié le 28 novembre 2010 par Jasmine

Vous êtes-vous déjà arrêté pour vous demander comment faire pour retomber en amour? Pour vivre une vie heureuse à deux? Et comment rencontrer Le bon? Il y a tellement de façons de façon de rencontrer quelqu’un : dans le métro, au boulot, dans une boîte de nuit, ou même sur Internet maintenant. On peut se commander un chum en même temps qu’on se commande des sushis! Mais un an après ma rupture amoureuse, je n’étais pas rendue à ce point-là. En fait, je ne tenais même pas tant que ça à rencontrer un homme. Mais un soir que je suis sortie avec les filles, il m’a tombé dans l’œil. Beau, grand, un peu délinquant, mais très charmeur, il ne m’a pas laissée indifférente. Voilà donc ma Gabrielle partie en mission pour me le pêcher comme un poisson sorti tout droit de l’eau! « Je le connais », me dit-elle. Eh bien!

Tout paraissait si beau avec Rémi au début. Pas trop intello, mais romantique à ses heures, ces qualités me plaisaient chez lui à cette époque. J’y voyais une certaine sensibilité lorsqu’il me dévoilait qui il était, d’où il venait, ce qu’il avait vécu. Et Dieu qu’il en avait du vécu… peut-être trop! Mais de fil en aiguille, de jour en jour, son innocence s’est transformée en un petit quelque chose de moins mignon. Cette sensibilité s’est transformée en jalousie, qui est devenue une jalousie extrême bien que je ne sois pas une fille qui regarde les autres hommes lorsque je suis en couple. Toutes les raisons étaient bonnes pour sauter une coche, aussi petite soit-elle. Et ce sont ces petites crises qui sont les pires : derrière cette jalousie se cache un gros manque de confiance en moi, et donc en lui. Viennent ensuite les grosses larmes de crocodiles et les « je m’excuse, ce n’est pas de ta faute », mais au fil du temps, rien ne pouvait apaiser la façon dont je me sentais : sale et médiocre comme copine, bien que je n’avais rien fait de mal. Ces crises de jalousie et de larmes étaient tributaires à une famille éclatée, un manque d’amour de ses parents et d’un laisser-aller familial comme on en voit dans les drames à la télé.

Mais la manipulation a pris tout son sens la veille du Jour de l’An lorsque monsieur n’était plus capable de vivre. Le 31 décembre, en grosse peine (pour quoi déjà? Je sais plus trop, mais il avait le mal de vivre), il veut en finir. J’ai donc su qu’il n’allait vraiment pas bien lorsqu’il m’a dit qu’il se suiciderait si je le retournais chez moi ce soir-là. C’est à ce moment-là que j’ai su qu’il avait besoin d’une aide que seul un professionnel pourrait lui procurer. J’étais sa copine, pas son psychiatre. Depuis 3 mois, j’essayais de le réconforter sans cesse lorsqu’il avait des bas, et lorsqu’il avait des hauts, il s’en prenait verbalement à moi. Et on ne parle même pas de notre vie sexuelle qui était parsemée de commentaires négatifs de sa part à mon égard par rapport à mes performances! Pfff. Assez, c’est assez!

Je me suis  donc décidé à le quitter un jour où il semblait bien aller. Mais le drame! Il est arrivé chez moi à l’improviste, intoxiqué de plusieurs substances différentes, alors que je m’apprêtais à sortir, et m’a chanté la pomme manipulatrice : « Je sais, je ne vais pas bien, j’ai besoin de toi, que tu m’aide » bla bla bla. J’étais vidée. Vidée de mes ressources en tant que psychologue et de copine. J’ai donc laissé ma compréhension et ma patience dans l’entrée chez moi, et je suis partie, avant même que lui ne puisse entrer chez moi. Et je n’ai jamais regardé derrière. Encore aujourd’hui, ces souvenirs manipulateurs me hantent parfois, mais une chose est certaine : plus jamais je ne me laisserai abattre par ce genre de personne. Gabrielle n’était pas à blâmer dans cette histoire. Rémi était une connaissance certes, mais jamais il ne lui a démontré ce côté de lui. La preuve que les plus grands manipulateurs sont les plus aimables!

Commentaire (0)

Mots ClésTags: , , , , , , , , , , , ,

Shopping Rétro : Partie 1

Publié le 26 novembre 2010 par editor

Le terme friperie à souvent une connotation négative à nos yeux, nous imaginons la friperie du quartier qui à une odeur de boule à mites et qui vends des vêtements démodés, nous pouvons même aller jusqu’à dire que les friperies sont pour les pauvres. Par contre lorsque nous entendons le mot vintage ou rétro, nous n’avons pas du tout la même réaction, nous sommes enchantés et nous prenons prestige à dire qu’un vêtement est vintage. Ce terme est symbole de recherche,  de qualité, d’unicité et d’exclusivité.

Comme pour les vins, pour qu’un vêtement soit considéré vintage, il doit avoir un certain âge. Dans le vêtement, la pièce doit avoir au minimum 25 ans.

Il n’est pas nécessairement dit qu’un vêtement vintage doit avoir été déjà porté. Certains vêtements proviennent de détaillants qui n’ont jamais liquidé leur inventaire ou ont gardé des pièces comme échantillons donc n’ont jamais été portés.

Contrairement à la mode contemporaine, ce n’est pas la personne qui choisit le vêtement, mais bien le vêtement qui choisit la personne. Le style et la prestance de la personne qui porte le vêtement fera toute la différence entre un vêtement vintage qui fait tourner les têtes et un vêtement vintage qui à l’air de provenir de la garde-robe de notre grand-mère.

À Montréal, nous sommes choyés, nous pouvons compter plusieurs magnifiques boutiques vintage qui ont leurs propres spécialités. Il ne vous reste qu’à faire le choix parmi celles qui sont mieux représentatives de votre style.

Rétro Novo :

Localisé au 5155 Wellington dans le quartier de Verdun, la boutique Rétro Novo est notre coup de cœur. Cette boutique peut sembler toute petite de l’extérieure, mais ne dit-on pas que c’est dans les plus petits pots que nous trouvons les meilleurs onguents? Cette boutique est une véritable caverne d’Ali Baba.

Pierre Levasseur, est propriétaire depuis 4 ans. Il est un grand passionné du vêtement rétro et il prend grand plaisir à nous partagé sa passion en nous offrant un service hors pair. Sont but est d’agencer le bon vêtement avec la bonne cliente.

Dans sa boutique, nous retrouvons une sélection inimaginable de vêtements vintage, nous trouvons également des vêtements rétro modifiés par Pierre lui-même, nous trouvons une sélection immense de bijoux rétro et neufs ainsi que de magnifiques fourrures neuves fournis pas fourrures forever et des fourrures rétros.

La boutique Rétro Novo est vraiment l’endroit rêvé pour toutes femmes à la recherche de la pièce vintage qui fera tourner des têtes.

Commentaire (0)

Mots ClésTags: , , , , , , , , , , ,

Introduction à la science de l’Âyurveda

Publié le 24 novembre 2010 par editor

Pratiquée depuis plus de 5000 ans, la science de l’Âyurveda est considérée par les érudits comme étant la plus vieille médecine au monde. Cette approche holistique vise à promouvoir une longue vie saine et bien balancée en prévenant et traitant les maladies. Notre style de vie, notre diète, notre hydratation ainsi que des mixtures d’herbes maintiendront le corps, l’âme et l’esprit en équilibre.

Contrairement aux techniques de médecine traditionnels qui se concentrent sur la maladie et non sur la personne qui est porteuse de la maladie. L’Âyurveda se concentre sur les caractéristiques énergétiques de chaque personne. Puisque chaque personne est une combinaison unique de caractéristiques énergétiques que nous appelons les « Doshas »

La science Âyurvédique croit que la maladie et le résultat d’un déséquilibre de ceux-ci.

L’Âyurveda compte trois « Doshas » : Le Vata, Le Pitta et le Kapha. Chaque personne à ces trois « Doshas », en général nous en avons toujours un ou deux qui sont prédominant ce qui explique pourquoi certaines personnes sont plus propices à certaines maladies. Il existe aussi plusieurs facteurs externes qui peuvent aussi influencer nos « Doshas », le stress, une diète malsaine, le temps ( la météo), et les relations interpersonnelles tumultueuses peuvent aussi contribuer à un déséquilibre énergétique. 

  • Le Vata : Est l’énergie qui contrôle toutes les fonctions corporelles associées avec la mobilité, la circulation sanguine, la respiration, le clignement des yeux et les battements cardiaques. Lorsque l’énergie Vata est bien balancée, nous retrouvons vitalité et créativité. Lorsqu’il est déséquilibré, nous ressentons la peur et l’anxiété.

 

  • L’énergie Pitta : Elle contrôle le métabolisme du corps telles la digestion, l’absorption des aliments, la nutrition et la température corporelle. Il y a intelligence et appréciation lorsque l’énergie Pitta est balancée. Les ulcères et la rage sont des symptômes d’un déséquilibre du Pitta.

 

  • Le Kapha : Il est l’énergie qui contrôle la croissance du corps. Il est également celui qui s’assure de distribuer l’eau parmi les organes et les parties du corps. Il s’assure que la peau est bien hydratée et entretient le système immunitaire. Bien balancé, nous ressentons l’amour et le pardon, déséquilibré, nous ressentons l’insécurité et l’envie.

Le but de la science de l’Âyurveda est de rééquilibrer les « Doshas ». Il est possible que nous devions apporter des changements en ce qui concerne de notre diète et de notre style de vie pour atteindre notre objectif de rééquilibrer notre champ énergétique.

Parmi les méthodes qui sont utilisées pour rééquilibrer les « Doshas » nous retrouverons :

  • Des exercices de respiration : pour nous aider à retrouver le calme.
  • Des massages avec des huiles essentielles : pour promouvoir la circulation sanguine et aider à rejeter les toxines du corps à travers la peau.
  • L’utilisation des mantras : pour nous aider à nous régénérer.
  • La pratique du yoga : Incluant le pranayama, les asanas et la méditation pour aider à améliorer la circulation sanguine, la digestion, réduire le cholestérol et l’anxiété.
  • La purification du corps : Pour aider à réduire le cholestérol et purifier le corps de ses toxines. Il existe plusieurs méthodes de purification qui cause la transpiration, les vomissements et la défécation.
  • La prescription d’herbes médicinales : Pour aider à rééquilibrer les « Doshas » 

Quoique la pratique du yoga, des exercices de respiration et l’utilisation des mantras ne représentent aucun danger, les méthodes de purifications, les changements à notre diète et la consommation de mixture d’herbes médicinales peuvent avoir des effets secondaires néfastes. Il est préférable de consulter son médecin pour s’assurer que ces changements ne représenteront pas de danger pour notre santé.

Commentaire (0)

Mots ClésTags: , , , , , , , , , , ,

Maquillage des yeux selon leur forme

Publié le 23 novembre 2010 par editor

Notre style, nos formes, la couleur de nos cheveux, la forme de nos yeux font que nous sommes tous uniques. Il n’en va pas moins pour dire qu’à travers notre unicité nous sommes tous magnifiques à notre façon. Mais, ce sont nos yeux et notre regard qui parlent le plus pour nous.

Le maquillage de nos yeux peut faire une grosse différence sur l’impact qu’aura notre regard. C’est pour cette raison que nous devons choisir la technique de maquillage qui complimentera le mieux la forme et la position de notre œil.

Malgré qu’il y ait plusieurs formes d’yeux, il y a trois formes principales et plusieurs positions d’yeux qui peuvent se combiner. Il est possible que certaines techniques doivent être combinées pour obtenir un résultat désirable.

Les différentes formes d’yeux

Les yeux en amandes :

Nous définissions les yeux en amandes comme des yeux qui sont hauts à l’intérieur de l’œil et étroit vers l’extérieur de l’œil. Vous préférerez peut-être donner plus de profondeur ou de rondeur à votre œil.

Pour augmenter la profondeur de l’œil travaillez avec un traceur liquide, tracez un trait épais sur la paupière supérieure en suivant la ligne des cils. Pour éviter que l’œil ne paraisse trop petit, évitez les couleurs foncées sur la paupière inférieure vous pouvez donc utiliser un traceur liquide d’une couleur plus pâle comme un brun.

 Si votre œil est en forme d’amande, mais qu’il semble petit, limitez l’application du traceur liquide à la partie extérieure de la paupière supérieure.

Pour faire paraître votre œil plus rond arrêtez le trait de votre traceur liquide juste avant le coin de l’œil et ne le rejoignez pas avec le trait du bas.

Un look estomper dans le coin externe de l’œil peut aussi aider à faire paraître l’œil plus grand.

Commentaire (0)

Mots ClésTags: , , , , , , , , , , ,

Le Hatha Yoga

Publié le 23 novembre 2010 par editor

Le Hatha Yoga est sans doute le yoga le plus connu, sa définition se traduisant comme l’union des opposés. « Ha » ayant comme définition le soleil et « Tha » la lune. Le Hatha Yoga est à la base de tout les autres styles de Yogas. Il est le premier à inclure des poses dans sa pratique. Le Hatha Yoga fait usage des quatre premiers paliers du yoga soit celui du respect de codes moraux, de l’étude de soi et la purification, les poses et la maîtrise de la respiration. C’est en maitrisant ces quatre paliers que nous développons la force, la concentration et que nous cultivons le désir d’accomplir les autres paliers du yoga.

Étant donné qu’il est à la base de tous les autres styles de Yoga, le Hatha Yoga n’incorpore pas les mouvements dans sa pratique. Il se concentre plutôt sur les poses uniques qui permettent d’allonger les muscles pour que le corps puisse être confortable lors de la méditation.

Si vous n’avez jamais suivi de cours de Yoga auparavant le Hatha Yoga est la meilleure façon de se familiariser avec les poses de Yoga et de développer la force et la flexibilité pour les soutenir. Contrairement à ce que nous pouvons croire, la pratique du Hatha Yoga ne vise pas la maîtrise des poses comme but ultime. C’est plutôt à travers la pratique de celle-ci que nous développons une discipline qui nous permettra d’avancer vers les autres paliers. C’est grâce à cette discipline développée que nous devenons maîtres des poses sans que l’on s’en aperçoive. Lorsque nous devenons maîtres de nos poses, il devient beaucoup plus facile de prendre une pose qui sera confortable pour une période donnée ce qui permettra de développer une meilleure technique de méditation.

Au cours de vos leçons de Hatha Yoga, vous apprendrez également à bien respirer. La respiration est très importante puisque c’est elle qui favorise la circulation d’énergie dans le corps et permet d’ouvrir les canaux du Yoga qui permettront par la suite de gravir les autres paliers du Yoga. La pratique régulière des asanas et du pranayama ( les poses et la respiration) ouvrira automatiquement les canaux du Yoga qui permettent le passage aux autres paliers. La maîtrise de la respiration est la première étape pour bien maîtriser son esprit. Sans cette dernière, il deviendra beaucoup plus difficile d’atteindre un état méditatif.

Si vous n’avez jamais fait de Yoga auparavant et que vous désirez apprendre les bases du yoga, le Hatha yoga est l’idéal. Vous apprendrez à bien respirer et à bien maîtriser vos poses pour vous préparer à votre session de méditation.

Même si la méditation ne vous intéresse pas le Hatha yoga vous aidera aussi à développer la force musculaire dont vous aurez besoin pour enchaîner les mouvements et les poses que nécessiteront les autres styles de Yoga.

Commentaire (0)

Mots ClésTags: , , , , , , , , , , , ,

L’amour dans le 514: L’amour sous toutes ses facettes

Publié le 22 novembre 2010 par Jasmine

Ah l’amour! Cette bibitte qui nous entoure dans toutes les sphères de notre vie. Cette chose omniprésente dans la société. L’amour nous incite de mille et une façons à y succomber et personne n’y est à l’abri. Bon, c’est un peu amer comme raisonnement, j’avoue. Mais il n’en reste pas moins qu’il est essentiel et qu’il touche tout le monde. L’amour se présente de différentes façons. On le découvre dès notre tendre enfance en le recevant de nos parents. Comme la merveilleuse aventure d’être parent ne s’explique pas dans un livre, les parents nous le donnent comme ils peuvent, comme ils savent le donner, comme ils l’ont appris eux-mêmes par leurs propres parents, ce qui peut parfois donner des résultats moins que parfaits, ce qui se répercute sur nous. C’est donc cet amour, ou ce manque d’amour dans certains cas, qui nous définit et qui définit nos relations. Mais cet amour parental est essentiel et mes parents l’ont compris, en m’offrant pratiquement tout ce dont j’avais besoin émotivement, bien que le casse-tête émotif ne soit pas complet, même encore à 30 ans.

Une fois sortis de la maison, on se découvre des pairs, des amis. Comme on dit, on choisit nos amis, mais on ne choisit pas notre famille. Et oh que c’est vrai! On a donc la liberté, le choix, de s’entourer de gens qui nous ressemblent, qui nous complètent et c’est ce que j’ai fait avec Gabrielle, ma jumelle en quelque sorte et Anaïs, la beauté de l’université qui, 5 ans plus tard, est encore très cool et constitue le noyau de notre cercle d’ami. Et ce sont ces amies qui m’ont fait comprendre qu’il était temps que je retourne dans le monde des relations amoureuses. Chacune, à leur façon, m’a fait comprendre qu’il était temps que je lâche prise de mon échec amoureux avec Samuel.

Commençons du début. Il y a 5 ans, je vivais le grand amour avec cet informaticien qui, autrefois me vénérait, a réussi à me faire sortir de mon petit patelin dans la région de Québec pour venir m’installer dans la jungle de Montréal. À peine arrivés dans la Métropole, il a soudainement eu une bulle au cerveau – ou un peu trop d’hormones et d’yeux pour d’autres jolies femmes – et a décidé de continuer sa vie sans moi.

C’est donc 1 an plus tard que je me décide, quoiqu’un peu réticente, à 26 ans, de recommencer à vivre, de sortir de mon cocon et de laisser mes deux chats – Capucine et Gizou – à la maison. C’est donc ici que commence l’histoire des déboires amoureux de Jasmine, rédactrice pour le magazine Vintage. Au fil du temps, je vous ferai part de mes joies et de mes peines, tout aussi nombreuses les unes que les autres. Et vous verrez qu’on peut vraiment trouver l’amour dans le 514… si on est patientes!

Amoureusement vôtre, Jasmine xxx

Commentaire (0)